Le rétroblogpub

Découverte du monde de la pub écrite, de la mode, de la condition féminine et de la vie quotidienne des années 1930 à 2000, au travers de publicités et articles parus dans des magazines féminins de l'époque.

mercredi 10 septembre 2008

Un doublé familial

IMG61_7646 IMG61_7643
1961

Quel rapport entre ces deux produits ?
Une histoire de famille, tout simplement !
En effet, en 1946, Jacques Lafarge met au point le sirop et les pastilles Pulmoll contre l'irritation de la toux. Mais pas n'importe où ! Il mène son projet dans l'officine de son beau-père, Victor Hélin, pharmacien à Châteauroux. Et ce monsieur Hélin n'est autre que le créateur de la Quintonine. CQFD
En 1976, J. Lafarge cède son affaire au groupe Sanofi.
Syl

Posté par Syl69 à 08:01 AM - Santé - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires sur Un doublé familial

  • Que de souvenirs

    remontent en moi,Pulmoll ma grand-mére en avait toujours sous la main ainsi gorge irritée , petite toux, hop une pastille quant à la Quintonine elle en donnait pour nous fortifier,je crois qu'il fallait l'ajouter à un vin doux et ce petit goût amer me plaisait bien,non, non pas d'alcoolisation la dose était les 3/4 d'un petit verre à digestif pendant un mois et on recommençait l'année suivante.Si tu as quelquechose sur le Sirop des Vosges Cazé , il était aussi dans la panoplie de grand-maman.Merci pour cette séquence émotion.

    Posté par michèle, mercredi 10 septembre 2008 à 09:29 AM | | Répondre
  • J'ai toujours vu des pastilles Pulmoll chez moi. J'ai exactement encore dans l'oreille le bruit produit par les pastilles sur la tôle de la boite. Boîte que je gardais ensuite pour y mettre du bric à brac.

    Posté par gravos, mercredi 10 septembre 2008 à 10:06 AM | | Répondre
  • Je trouvais ces pastilles abominables, mais j'ai compris pourquoi, elles étaient en béton.

    Posté par phil, mercredi 10 septembre 2008 à 05:24 PM | | Répondre
  • mon père prenait sa quintonine tous les dimanches midi en apéro avec un peu de vin ....j'y trempais mes lèvres et hummmm ce petit gout amer ..... et ce que j'aimais dans les pulmoll , c'était le coté gomme à machouiller ...

    Posté par beat, mercredi 10 septembre 2008 à 07:47 PM | | Répondre
  • beat

    la gomme à machouiller c'était les Valda, les pulmoll étaient dures.

    Posté par michèle, mercredi 10 septembre 2008 à 07:57 PM | | Répondre
  • J'adore les Pulmoll

    Et j'ignorais toute cette histoire. C'est rudement intéressant.
    Au fait Trenet ?! C'était bien "toute la journée" ?
    A bientôt

    Posté par Vee (Version5), mercredi 10 septembre 2008 à 10:06 PM | | Répondre
  • ah prendre le train et monter dans un wagon Pullmol le luxe

    Posté par djails, mercredi 10 septembre 2008 à 10:26 PM | | Répondre
  • MICHELE : si bien sûr, j'ai ça en stock aussi !

    GRAVOS : ces petites boites avaient aussi mes faveurs pour ranger des bricoles, même si ce n était pas celles de cette marque

    PHIL : armé ?

    BEAT : la quintonine était très très utilisée. Un produit qui a eu son heure de gloire

    MICHELE : oui

    VEE : Ben Trenet ? ça vient de repartir pour un jour de plus, rien qu'en lisan ton comm )

    DJAILS : et ça roulait super ! lol

    Posté par syl69, jeudi 11 septembre 2008 à 07:28 AM | | Répondre
  • non : Lafarge.

    Posté par phil, jeudi 11 septembre 2008 à 06:34 PM | | Répondre
  • Euh... rassures moi... rien à voir avec les briques ?

    Posté par rainette, mardi 16 septembre 2008 à 11:46 AM | | Répondre
  • RAINETTE : Tu parles du com de Phil ? Si oui, j'ai bien peur que....

    Posté par syl69, mercredi 17 septembre 2008 à 08:13 AM | | Répondre
Nouveau commentaire