Le rétroblogpub

Découverte du monde de la pub écrite, de la mode, de la condition féminine et de la vie quotidienne des années 1930 à 2000, au travers de publicités et articles parus dans des magazines féminins de l'époque.

vendredi 14 octobre 2011

La madeleine absurde

Voici enfin les résultats de la madeleine absurde.
Le thème était :
Quels sont les mots ou expressions que votre esprit d'enfant
a mal compris (mal lus ou mal entendus).

Voici vos réponses :

Louisianne :

Petite j'allais chercher le pain  : un batarpatrocui.
Jj'ai cru longtemps que c'était le nom du pain qui en fait était un :batard pas trop cuit !

btd
photo trouvée ici


Missoizo:

j'ai bien cherché et en fait je crois que là où je me suis le plus fourvoyée étant enfant c'était en écoutant la chanson du générique de Zorro. Donc saut dans l'espace temps nous sommes en 1963 ou 64 il n 'y a qu'une chaîne de télé en noir et blanc et le jeudi est encore le jour des enfants. Il y a un super programme Disney qui passe alors le jeudi en fin d'après-midi (eh oui, dessins animés; documentaires scientifiques ou animaliers) et surtout surtout vers 18 h il y a le trop beau Don Diego de la Vega qu'on se demande toujours si l'affreux capitaine Monastorio ne va pas deviner que c'est le Justicier Masqué et le sergent Garcia et Bernardo que l'on adore...
Il y a ce fabuleux générique et les paroles que j'ai mis au moins trois ans à bien interpréter....
Donc ce n'était pas " Zorro, Zorro, un naruset qui fait sa loi" (le naruset a longtemps été une chose très mystérieuse, d'autant qu'elle n'existait même pas dans le dictionnaire...) mais "renard rusé qui..) et ensuite "vainqueur, tue-les à chaque fois" (en fait c'est "tu l'es"), ce qui prouve que j'étais radicalement du côté de la veuve, de l'orphelin et des peones maltraités et que j'aurais bien admis que Zorro de la Vega nous sulfate tous les méchants, chose qu'il ne faisait jamais d'ailleurs... Cette contradiction ne m'est apparue que des années plus tard... :)

zro

 

Nadya

J'adore Brassens depuis toujours et lorsque je faisais la monitrice de colo, y'avait toujours un autre mono qui, avec sa guitare nous faisais chanter autour du feu de camp.
Des années et des années j'ai attaquer la chanson "Supplique Pour Être Enterré sur une Plage de Sète" comme cela.
La Camargue qui ne m'a jamais pardonné.....
J'avais déjà mes filles, donc plus d'une trentaine d'années, lorsque quelqu'un m'a dit qu'il ne s'agissait pas de la région au bout du delta du Rhône mais de la CAMARDE, terme qui signifie la mort....
Ce qui m'a fait drôle c'est que cela ne m'avait jamais dérangée que la "Camargue" soit rancunière ....

BSS

 

Gloria :

Enfant je n'ai jamais su faire la différence entre tracteur et quatre-heures.
Non seulement je n'arrivais pas les dire correctement, ce qui se comprend aisément mais quand je les entendais, je ne savais pas duquel il s'agissait ...
Ah j'étais pas une finaude hein ????
Je crois que je me suis améliorée .. lorsque j'ai découvert la lecture en fait :)

trc

 

Gravos :

Tout d'abord pour reprendre ton exemple moi je comprenais Sélection du Radar digeste et je ne comprenais pas pourquoi ils avaient choisi ce nom à la James.
Quand j'étais petit le premier secrétaire du parti communiste (avant Georges Marchais) était Waldeck Rochet et quand on l'évoquais j'entendais Va l'décrocher.
Enfi Il s'agit de la chanson du générique du dessin animé "Inspecteur Gadget" Les paroles à un moment font :
Go go
Gadget à main
Flash
Gadget au chapeau
Hey ho
Gadget au poing
Oh la
Elastico-Gadget et pendant longtemps je comprenais Et l'asticot gadget.

gdg

 

Prunelle :

je me souviens de mes fils, J-B qui appelait ses cousines "les grandes pilles" dont une qu'il appelait "Topie" ( Sophie) . Il adorait les "rrrrrirrrrrabelles " avec plein de "r" (mirabelles) ;   le soir quand arrivait l'heure de se coucher il disait en pleurant "pas dodo, pas bulette" (turbulette) , et quand il avait sali sa couche il venait nous dire " a ratte les pettes" (ça gratte les fesses )
 
P., qui est sorti de la classe en courant un midi en criant " Maman, maîcresse elle a une moutache " un jour où son instit avait été remplacée par un jeune homme moustachu ... qui me répétait en me serrant dans ses petits bras : " maman ze t'aime " , et qui se fâchait quand on faisait mine de ne pas comprendre bizous-bijoux qu'il disait de la même fâçon...
 
et pour les deux, leur tante avait 2 chats, un " ros tat ris" (gros chat gris) et un "tat noir"

CN

 

Syl69 :

Pendant des années, j'ai hésité avant de prononcer le nom du magasin CASINO car dans leur logo, je ne lisais pas CASINO mais CAGINO, la lettre S étant écrite de manière spéciale.

J'étais tellement sûre que ce soit le son "J" que j'arrivais à l'entendre quand les gens en parlaient. Mais comme ce n'était pas net, j'avais toujours un doute.

La deuxième marque qui a longtemps trompé mon esprit d'enfant, c'est Armand Thiery et Sigrand.

J'entenais "Armand Thierry est si grand" et je croyais que c'était un magasin pour personnes de très grande taille.

CAS

 

De nouvelles recrues pour compléter la liste ?

en voilà :

Beat

bon pour moi c'était ce fameux "mur du son" causé par les avions ... je connaissais le son "céréales que ma mémé donnait à ses animaux .... alors je ne comprenais pas qu'un avion en vol pouvait faire autant de bruit en tapant dans ce truc

 

Gravos

Une des salles de réunion de notre ville s'appelle la salle "Bérégovoy". Longtemps ma fille allait à la salle "Béret gaulois"

 

Steelgun

Moi c'était dans la Marseillaise.
Je me suis longtemps demandé qui était Céféro ce soldat !

 

Le Belle Bleue

Moi c'est le logo de Esso qui m'avait perturbée quand j'étais petite,
je lisais "Trois SSo" (3sso).

 

Vivi26

Pour une lettre un peu fantaisiste sur la façade d'un batiment de romans sur isère ,
ma fille - jeune ado - m'a donné un jour, en point de rendez vous derrière le collège :
la salle ''Arapon'' .
c'est visuel et non phonique ..oups!! je suis un peu à coté de la madeleine ...

AJOUT DU 1/11/11

Emmy

 

Pour moi, c'était à la claire fontaine, où on trouvait l'osiclair....

 Et aussi mon père qui allait travailler à la tellier (atelier)

Gravos :

Dans la Marseillaise également pour les Tarnais les paroles sont claires :"Qu'un sang impur abreuve Aussillon"

 

Ajout du 23/11/11

VIVI26 :

c'était il y a très longtemps....
on mangeait des yaourts avec pêches et groseilles à l'époque , ma fille 3 ans demande :
- c'est quoi les groseilles ...
je lui montre le dessin sur le pot ...
mais non (avec un soupir profond)
dit-elle : - çà c'est les p'titeszeilles ...
elle me fait encore sourire....

Lakevio

 

Je me glisse souvent en douce sur ton site car j'adore ! On y trouve des merveilles!
Pour allonger ta liste : mon fils, sept ans, nous écrit de son premier camp d'éclaireurs dans les Pyrénées. Il nous a dessiné un plan du camp. Dans un coin, il y a "la dandanse"... ??? ...
Nous nous sommes bien creusés la tête pour reconnaitre "l'intendance" et éclater de rire !

Elisabeth

pour en ajouter à l'histoire des primevères, mon dernier à 4 ans, jouait dans l'eau du bain avec un entonnoir rouge. quand je suis monté et que je lui ai signifié la fin du jeu (faut bien se laver aussi), je lui ai dit : "donne-moi l'entonnoir". ce à quoi il m'a répondu bien fermement : "un antorouge, maman, tu vois bien qu'il est rouge!"

 

Et toujours un lcic sur le nom du participant pour découvrir son site( s'il en a un)




 

Posté par Syl69 à 06:05 AM - Les madeleines de Rétroblogpub - Commentaires [26] - Permalien [#]

Commentaires sur La madeleine absurde

  • je comprenais comme Gravos : "l'asticot Gadget" !!!!

    Posté par Lystig, vendredi 14 octobre 2011 à 06:52 AM | | Répondre
  • lol oui le fameux "patrocuite". Bonne idée de post en tout cas.

    Posté par grossir, vendredi 14 octobre 2011 à 07:20 AM | | Répondre
  • Moi, même sachant que c'était sûrement pas ça, Gadget j'aimais bien chanter "quel asticot Gadget"

    La langue est pleine de pièges et d'occasions de faire des jeux de mots et de sonorités...

    Posté par Séléné.C, vendredi 14 octobre 2011 à 08:57 AM | | Répondre
  • Bravo

    pour ces souvenirs, mais je peux me triturer la cervelle, je n'ai pas de tels souvenirs.....
    Par contre, j'ai un" bon mot " d'enfant, notre petit fils ( 3 ans à l'époque) alors que je lui disais que l'on allait préparer ensemble une jardinière de fleurs ( il adore cette activité) et que l'on y mettrait des primevères, me répond " mamie aussi des primerouges et des primejaunes".

    Posté par michèle, vendredi 14 octobre 2011 à 11:11 AM | | Répondre
  • Où peut-on encore trouver du batarpatrocui ? Je me souviens que c'était LE pain que ma grand-mère achetait tous les jours... Je n'en vois plus nulle part, même dans les boulangeries dignes de ce nom

    Posté par missoizo, vendredi 14 octobre 2011 à 09:12 PM | | Répondre
  • merdouille de merdouille .... j'ai loupé cette madeleine ... bon pour moi c'était ce fameux "mur du son" causé par les avions ... je connaissais le son "céréales que ma mémé donnait à ses animaux .... alors je ne comprenais pas qu'un avion en vol pouvait faire autant de bruit en tapant dans ce truc

    Posté par béat, vendredi 14 octobre 2011 à 10:30 PM | | Répondre
  • Le naruset de Zorro m'a bien fait rire !
    Je me souvient aussi de mon père qui nous avait avoué que petit, il reprenait souvent à tue tête une chanson qui passait à la radio en disant : "tu me fais radio-frisé" au lieu de "tu me sert à tout briser...
    Merci pour cette nouvelle madeleine là Syl !

    Posté par Nadya, samedi 15 octobre 2011 à 08:52 AM | | Répondre
  • c'est trop mignon tout ça !
    le "batarpatrocui" ! je me souviens que ça arrivait souvent que des enfants viennent au magasin chez moi et que Maman ne comprenne pas bien ce qu'ils voulaient !
    et y'avait aussi ceux qui arrivaient avec une poignée de monnaie et disaient "tout ça de bonbons", sauf que des fois ce n'était pas ce que le maman avait demandé, on a vu arriver des mamans pas contentes ...
    dans le même genre ma cousine en vacances qui va au magasin unique du village chercher "un pain de campagne" ... et qui est revenue avec des épingles à linge en bois !!!! je ne sais pas comment elle avait articulé sa demande, mais la commerçante avait compris "des épingles à linge " et lui a demandé "en bois ou en plastique ? " et ma cousine n'a pas trouvé ça bizarre pour du pain, elle a répondu "en bois " !!!!!

    Posté par prunelle, dimanche 16 octobre 2011 à 12:47 PM | | Répondre
  • Une des salles de réunion de notre ville s'appelle la salle "Bérégovoy". Longtemps ma fille allait à la salle "Béret gaulois"

    Posté par gravos, lundi 17 octobre 2011 à 09:10 AM | | Répondre
  • coucou , merci de ces sourires!!!
    bizz vivi26

    Posté par vivi26, lundi 17 octobre 2011 à 03:39 PM | | Répondre
  • ha!ha!! pour une lettre un peu fantaisiste sur la façade d'un batiment de romans sur isère ,
    ma fille - jeune ado - m'a donné un jour, en point de rendez vous derrière le collège :
    la salle ''Arapon'' .
    c'est visuel et non phonique ..oups!! je suis un peu à coté de la madeleine ...

    bizz viviane/vivi26

    Posté par vivi26, mardi 18 octobre 2011 à 07:54 AM | | Répondre
  • Si ça peut rassurer Missoizo, j'ai dû attendre d'avoir 14 ou 15 ans pour découvrir que, en espagnol, zorro = renard, et donc renard-rusé-qui-fait-sa-loi ... (soit une dizaine d'années après avoir adoré le feuilleton)
    Syl> moi c'est le logo de Esso qui m'avait perturbée quand j'étais petite, je lisais "Trois SSo" (3sso).

    Posté par la belle bleue, mercredi 19 octobre 2011 à 01:16 AM | | Répondre
  • Moi c'était dans la Marseillaise.

    Je me suis longtemps demandé qui était Céféro ce soldat !

    Posté par Steelgun, mercredi 19 octobre 2011 à 01:27 AM | | Répondre
  • Dans la Marseillaise également pour les Tarnais les paroles sont claires :"Qu'un sang impur abreuve Aussillon"

    Posté par gravos, mercredi 19 octobre 2011 à 05:24 PM | | Répondre
  • :)

    vous m'avez fait tous sourire
    merci
    noé : je veux de la pâte à mollet

    comprenez : de la pâte à modeler

    Posté par ghys, jeudi 20 octobre 2011 à 07:38 AM | | Répondre
  • Osiclair

    Pour moi, c'était à la claire fontaine, où on trouvait l'osiclair.... Et aussi mon père qui allait travailler à la tellier (l'atelier)

    Posté par Emmy, dimanche 30 octobre 2011 à 02:46 PM | | Répondre
  • super ton blog , j'adore
    bisous frifricreations

    Posté par frifri, mardi 1 novembre 2011 à 09:41 PM | | Répondre
  • une petite ...
    c'était il y a très longtemps....
    on mangeait des yaourts avec pêches et groseilles à l'époque , ma fille 3 ans demande :
    - c'est quoi les groseilles ...
    je lui montre le dessin sur le pot ...
    mais non (avec un soupir profond)
    dit-elle : - çà c'est les p'titeszeilles ...
    elle me fait encore sourire....
    bizzzz vivi26

    Posté par vivi26, jeudi 3 novembre 2011 à 12:09 PM | | Répondre
  • VIVI : je le rajoute c'est trop mimi !

    Posté par Syl69, jeudi 3 novembre 2011 à 01:32 PM | | Répondre
  • Je me glisse souvent en douce sur ton site car j'adore ! On y trouve des merveilles!

    Pour allonger ta liste : mon fils, sept ans, nous écrit de son premier camp d'éclaireurs dans les Pyrénées. Il nous a dessiné un plan du camp. Dans un coin, il y a "la dandanse"... ??? ...
    Nous nous sommes bien creusés la tête pour reconnaitre "l'intendance" et éclater de rire !

    Posté par lakevio, mardi 8 novembre 2011 à 10:16 AM | | Répondre
  • LAKEVIO : trop mignon, je vais le rajouter !

    Posté par Syl69, mardi 8 novembre 2011 à 12:50 PM | | Répondre
  • Mon Dieu, j'ai 31 ans et je viens d'apprendre que dans le générique de l’inspecteur Gadget on ne disait pas "l'asticot gadget" !!!!

    Posté par Catherine, mardi 8 novembre 2011 à 09:21 PM | | Répondre
  • madeleine de l'absurde

    y a des petites perles dans ces anecdotes, je me suis bien amusée. pour en ajouter à l'histoire des primevères, mon dernier à 4 ans, jouait dans l'eau du bain avec un entonnoir rouge. quand je suis monté et que je lui ai signifié la fin du jeu (faut bien se laver aussi), je lui ai dit : "donne-moi l'entonnoir". ce à quoi il m'a répondu bien fermement : "un antorouge, maman, tu vois bien qu'il est rouge!"
    bonne idée ces petits échanges, sylvie.
    à +

    Posté par charier, mardi 22 novembre 2011 à 12:02 PM | | Répondre
  • CATHERINE : mieux vaut tard que jamais !

    CHARIER : Mignon comme tout; belle source d'inspiration que les enfants !

    Posté par Syl69, mercredi 23 novembre 2011 à 08:04 AM | | Répondre
  • Danette au chocolat

    Dans le même style que la madeleine d'Elisabeth : ma fille, à deux ans et demie, adorait les danettes au chocolat. Un jour, ma mère lui en faisait manger une à la cuillère. La voyant si enthousiaste, elle lui dit gentiment : "Hmmm... c'est délicieux, hein, ma chérie ?" Et ma fille de répondre sévèrement à sa grand-mère : "Mais non, Manou ! C'est pas des licieux. C'est du chocolat !"

    Posté par alice A-M, mercredi 23 novembre 2011 à 09:19 AM | | Répondre
  • ALICE : un liciel des licieux, c'est bien cela ?

    Posté par Syl69, mercredi 23 novembre 2011 à 10:37 AM | | Répondre
Nouveau commentaire