Le rétroblogpub

Découverte du monde de la pub écrite, de la mode, de la condition féminine et de la vie quotidienne des années 1930 à 2000, au travers de publicités et articles parus dans des magazines féminins de l'époque.

mercredi 17 novembre 2010

RP 22 ET 23

Pages 22 et 23
RF79022 RF79023

Posté par Syl69 à 05:54 AM - Roman photo / B.D - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires sur RP 22 ET 23

  • quel suspens

    Posté par djails, mercredi 17 novembre 2010 à 06:56 AM | | Répondre
  • je suis impatiente !

    Posté par Lystig, mercredi 17 novembre 2010 à 07:29 AM | | Répondre
  • Elle va lui demander ce qu'il fiche sur la terrasse ?
    Et ensuite, elle va protester que ceci, que cela... ?
    Et dans tout ça, Véronique et Marthe, elles font du tricot en coulisses ? On a pas besoin d'elles, les pauvres ?

    Posté par SeleneC, mercredi 17 novembre 2010 à 07:43 AM | | Répondre
  • n'empêche que sous ses airs de revêche, le père du sinistre essaie de renouer avec son fils et de lui arranger le coup avec la gourde ! il n'est pas si revêche que ça finalement !

    Posté par prunelle, mercredi 17 novembre 2010 à 11:40 AM | | Répondre
  • @selene c'est un roman à petit budget, il n'est donc pas possible d'avoir les crédits pour les 2 dames

    Posté par djails, mercredi 17 novembre 2010 à 12:22 PM | | Répondre
  • Quelle gourdasse !

    Posté par gravos, mercredi 17 novembre 2010 à 03:00 PM | | Répondre
  • C'est pas juste... On a pourtant vu le portrait de l'arrière-grand-père dans la chambre de Didier !
    Elles n'ont même pas eu cet honneur sur les bureaux de leurs époux respectifs ! Dans le cas de Marth, on comprend ça assez bien... Dans celui de Véronique, ça peut encore se ratrapper quand Didier amènera sa chère et tendre e son fututur beau-père à la maison pour causer préparatifs du mariage

    Posté par SeleneC, mercredi 17 novembre 2010 à 03:57 PM | | Répondre
  • DJAILS : Demain, le soulagement

    LYSTIG : demain, demain...

    SELENE : Ah, sur la terrasse...

    PRUNELLE : Sous son air autoritaire se cache le coeur d'un père bienveillant

    GRAVOS : Ciel, modère ton langage !

    SELENE : T'as fumé la moquette ? ou le roman photo ! mdr

    Posté par Syl69, mercredi 17 novembre 2010 à 08:11 PM | | Répondre
  • je vais pas en dormir de la nuit ..... quelle attente insoutenable .....

    Posté par beat, mercredi 17 novembre 2010 à 09:25 PM | | Répondre
  • Finalement, le plus sympa dans cette histoire, ce serait le papa chirurgien ?

    L'histoire va-t-elle se terminer sur un échange de consentements ou Fabrice va-t-il justement arriver à l'hôpital ? Ahhh, on veut savoir !

    Posté par Ziyou, jeudi 18 novembre 2010 à 01:27 AM | | Répondre
  • j'ai mis mon réveil à 4h je suis la et rien ne se passe snif
    quel attente insupportable de savoir avec lequel des 3 hommes elle va partir (sans compter les gars du café..)

    Posté par djails, jeudi 18 novembre 2010 à 06:07 AM | | Répondre
  • a peine écrit que ca parait j'ai peur d'aller voir

    Posté par djails, jeudi 18 novembre 2010 à 06:08 AM | | Répondre
  • BEAT : Réveille-toi, c'est l'heure d'aller bosser ! Tu as les marques des touches du clavier imprimées sur le visages ! mdr

    ZIYOU : Et oui, le papa, tout compte fait, n'est pas si méchant !

    DJAILS ! Menteur, tu comm à 6h07 !
    Allez, courage !

    Posté par Syl69, jeudi 18 novembre 2010 à 07:15 AM | | Répondre
Nouveau commentaire