Le rétroblogpub

Découverte du monde de la pub écrite, de la mode, de la condition féminine et de la vie quotidienne des années 1930 à 2000, au travers de publicités et articles parus dans des magazines féminins de l'époque.

lundi 15 novembre 2010

RP 18 et 19

Pages 18 et 19
RF79018 RF79019

Posté par Syl69 à 05:51 AM - Roman photo / B.D - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires sur RP 18 et 19

  • Manquerait plus qu'il se pointe au bras de sa jeune belle-mère, notre chevaleresque Didier...

    Posté par SeleneC, lundi 15 novembre 2010 à 08:08 AM | | Répondre
  • Je comprends plus rien, j'ai cru que c'était Didier en Kilt ???

    Posté par gravos, lundi 15 novembre 2010 à 09:59 AM | | Répondre
  • Le tailleur rouge, c'est pour faire comprendre que l'ambiance est torride ?

    Posté par Ziyou, lundi 15 novembre 2010 à 11:57 AM | | Répondre
  • Elle sait ou il habite et elle ne connait pas son nom de famille ....

    Ah oui c'est vrai, l'amour est aveugle !

    Posté par LaCuillerEnBois, lundi 15 novembre 2010 à 05:57 PM | | Répondre
  • ah le rouge sang lui va si bien !

    Posté par lechantdupain, lundi 15 novembre 2010 à 06:42 PM | | Répondre
  • Je te souhaite une agréable journée et t'embrasse très fort.

    Posté par Binchy, mardi 16 novembre 2010 à 06:06 AM | | Répondre
  • SELENE : Mais tu veux encore compliquer l'histoire ? C'est déjà bien corsé, non ?

    GRAVOS : Toi tu as sauté des épisodes ! mdr

    ZIYOU : Couleur du diable ! Car il est bien présent dans ces pages !

    GLORIA : eh oui, tu as tout compris !!


    JJ : mdr !

    BINCHY : merci, toi aussi

    Posté par Syl69, mardi 16 novembre 2010 à 10:20 AM | | Répondre
  • Compliqué ?

    Enfin quoi ?
    Imagines la scène ? Caroline entre dans une flamboyante colère, sans lui laisser le temps de s'expliquer, ce à quoi, d'ailleurs, il finit par renoncer, parce que le beau Fabrice rapplique pour défendre la pauvre Caroline.
    Là-dessus, pendant que Fabrice est allé tout seul (parce que c'est trop complique ma chérie, tu comprends, c'est des termes médicaux) discuter avec le Dr Durand, Caroline en alant se chercher un café renverse celui de la blonde Véronique sur son adorable tailleur bleu.
    En allant ensemble réparer les dégâts au robinet, puis se chercher (quand même) deux cafés (pour les boire pas pour les renverser), trouveront-elles l'occasion de parler d'autre chose que de la couleur de leur tailleur ?

    Posté par SeleneC, mardi 16 novembre 2010 à 10:38 AM | | Répondre
  • SELENE : Bon, Sélène, on laisse tomber le roman photo, tu nous le dessines ce scénario ?

    Posté par Syl69, mardi 16 novembre 2010 à 01:55 PM | | Répondre
  • Pas le temps...
    En plus de Nestor, je vais ressortir mes elfes de leur carton (un an qu'ils y dorment, les pôvres)
    J'espère au moins que mes solutions alternatives sont éloignées de la vraie !

    Posté par SeleneC, mardi 16 novembre 2010 à 02:09 PM | | Répondre
Nouveau commentaire