Le rétroblogpub

Découverte du monde de la pub écrite, de la mode, de la condition féminine et de la vie quotidienne des années 1930 à 2000, au travers de publicités et articles parus dans des magazines féminins de l'époque.

lundi 8 novembre 2010

Non, ce n'était pas les jolies colonies de vacances...

J'ai déjà du vous parler de ma "passion" pour la colo.
J'ai du y aller dès que j'ai su écrire ( zut alors, j'aurais pas du être si précoce...)
et ensuite pendant les 7 années qui ont suivi.
La colo durait alors 4 longues semaines, avec juste une visite des familles au milieu du séjour.
le courrier était surveillé :
On ne devait pas dire :
"je pleure tous les jours"
"venez me chercher"
"je languis"
"je veux rentrer à la maison"

Les premiers mots nous étaient souvent plus que suggérés :
"je m'amuse bien"
"je suis contente"
suivis d'une activité faite la veille ou à venir le lendemain.

Si on dérogeait à la règle, on recommençait.
Ou alors les monos (des religieuses...) ajoutaient un petit mot au courrier du style :
"Syl est en train de s'amuser, ne vous fiez pas à ce qu'elle écrit"

courr6

Comme vous le voyez, je suis obéissante, je commence bien la lettre,
mais je trouve toujours un moyen de dire que si je n'ai pas le droit de languir, j'ai TRES ENVIE de rentrer à la maison.

Et cette lettre n'est pas la seule du même genre :

courr1 courr2

Tout est bon pour apitoyer les parents.
Sous forme de jeu, je dis que je suis malade, et je conclus par un "vive la fin de la colo"

Un des moyens de me faire tenir, c'était "la carotte" : le cadeau dont je rêvais devait m'attendre à mon retour...si je ne pleure pas bien sûr, et si je suis bien sage. Cette année-là, c'était l'appareil photo, un kodak avec flash en cubes.

Je vous montrerai d'autres lettres. Même scénario, même carotte...même dégoût de la colo.
Trop long, trop catho, trop loin pour une gamine d'à peine 7 ans.
Syl

Posté par Syl69 à 06:53 AM - Les petits mots de Syl et des autres - Commentaires [15] - Permalien [#]

Commentaires sur Non, ce n'était pas les jolies colonies de vacances...

  • pour moi ce fut une colo laïque mais même censure des lettres ! Pas aimé du tout....

    Posté par missoizo, lundi 8 novembre 2010 à 07:07 AM | | Répondre
  • Pourtant, la colo ça doit être un endroit où l'on vit des aventures passionnantes et où les rencontres d'amitiés loin des parents permettent de tisser des liens si fort que l'on s'en souviendra toute la vie.
    J'espère que la plupart des enfants dont je m'occupais alors que dans les années 80 j'étais mono CEMEA pensent la même chose....

    Posté par Fay, lundi 8 novembre 2010 à 08:18 AM | | Répondre
  • MISSOIZO : Nous sommes deux alors

    FAY : Oui ça aurait du.... mais elle était quand même spéciale, je psne que ça a évolué ensuite et que celles que tu as faites étaient joyeuses

    Posté par Syl69, lundi 8 novembre 2010 à 08:46 AM | | Répondre
  • je ne suis jamais en colo (vacances "au vert" chez mes mémés..) Quand mes filles ont eu l'âge, je voulais "les y envoyer" ...pour les activités, le partage avec d'autres jeunes, les feux de camps... enfin, bref tout les fantasmes que que je mettais derrière le mot "colonie"... mais PetitMari qui avait pleuré pendant trois longues semaines à VIEUX BOUCOU dans une colo catho s'y opposait farouchement... juste le mot COLO faisait surgir en lui le petit garçon malheureux... il aurait pu devenir méchant dès qu'on abordait ce sujet ! les filles n'ont donc jamais connu la colo.

    Posté par domino's, lundi 8 novembre 2010 à 09:22 AM | | Répondre
  • Je

    ne suis jamais allée en colo, j'allais chez ma grnd mére, par contre notre fils y est allé : possibilité de se lever entre 7 et 9 h du matin , activités choisies( il devait s'inscrire sur un tableau suivant les propositions)il était parti avec un copain il a adoré.

    Posté par michèle, lundi 8 novembre 2010 à 09:56 AM | | Répondre
  • Dis-toi que tu étais d'autant plus contente de revoir tes copines à la rentrée !

    Posté par SeleneC, lundi 8 novembre 2010 à 10:41 AM | | Répondre
  • Il n'y avait pas de CE ou travaillait mon père, alors je n'allais pas en colo. Je partais par contre en camps d'une semaine. Mes filles sont allées et vont toujours en colo mais rien à voir avec ton bagne. En plus les séjours ne durent qu'une semaine (vu leur prix tant mieux).

    Posté par gravos, lundi 8 novembre 2010 à 10:54 AM | | Répondre
  • Trop mignonnes et vraiment très touchantes ces correspondances.
    "Je ne me languis pas mais j'ai hâte de revenir à la maison"... c'est presque un cri de détresse, bien masqué, bien rassurant pour papa-maman !

    Posté par Praline, lundi 8 novembre 2010 à 06:16 PM | | Répondre
  • ma mère jeune avait travaillé dans les cuisines de colo (années 50) et elle a toujours dit qu'elle y avait vu des choses si cra-cra : miam , hygienne , bêtises faitent dans les plats etc .... qu'elle n'a jamais voulue m'y envoyer

    Posté par beat, lundi 8 novembre 2010 à 10:18 PM | | Répondre
  • DOMINO S : je comprends très bien MonsieurtonMari.

    MICHELE : Les colos sont plus courtes, avec des activités autre que le moulage en platre et les balades

    SELENE : Oui, mais 4 semaines, c'était très long, surtout quand on sait que dans un an on va remettre ça

    GRAVOS : Oui, les camps d'une semaine n'ont rien à voir, et c'est tant mieux

    PRALIE : Je me débrouillais comme je pouvais pour dire....

    BEAT : Tu y as gagané des vacances avec ta grand mère !

    Posté par Syl69, mardi 9 novembre 2010 à 07:27 AM | | Répondre
  • moi non plus jamais partie en colo, on avait un kiosque sur la plage et tout l'été on y était de 13h à 19h !
    ma pauvre Syl, comme c'est touchant de te lire !
    c'était quoi ta maladie ? et tes parents ne sont pas accourus à toute vitesse pour te "récupérer " ?

    Posté par prunelle, mardi 9 novembre 2010 à 06:38 PM | | Répondre
  • PRUNELLE : Si tu savais comme j'ai été mal en colonie, c'est peu de le dire.
    Et non, mes parents ne sont pas venus, il devait sûrement y a voir un petit mot rajouté par les monos pour dire que non, j'allais très bien en fait

    Posté par Syl69, mardi 9 novembre 2010 à 07:39 PM | | Répondre
  • Ton billet est très touchant
    la peine , le chagrin , étaient tabous à l'époque , il fallait prendre le grand air en colo

    comme je comprends tes mauvais souvenirs , c'est si long 4 semaines

    si ma cadette devait quitter la maison si longtemps elle serait complétement déprimée je crois

    Comme Fay , j'ai fait animé beaucoup de colos , on organisait des tas de choses , mais les coups de cafards étaient là chez les petits , surtout ceux qui n'avaient aucun signe de leur famille

    et les cures à l'époque ...

    Posté par Jeanne, mercredi 10 novembre 2010 à 09:35 AM | | Répondre
  • JEANNE : Bienvenue ici.
    Oui, 4 semaines c'était très long, surtout dans une colonie "à l"ancienne". Mais je crois que partout ailleurs, cela aurait été trop long en fait.
    Et j'espère bien que mon cas n'est pas une généralité et que la majeure partie de colons s'amuse (nt)

    Posté par Syl69, mercredi 10 novembre 2010 à 04:08 PM | | Répondre
  • J'ai eu la chance d'échapper à cela, heureusement j'étais tellement bien chez mes parents agriculteurs. Les étés ce n'étaient que du BONHEUR ! Que de bons souvenirs avec les copines qui venaient jouer avec moi. J'avais la chance d'avoir des parents qui travaillaient à la maison !.
    Très bonne soirée et week-end.
    GROS BISOUS.

    Posté par Binchy, vendredi 12 novembre 2010 à 09:52 PM | | Répondre
Nouveau commentaire